B2 - Ces Rues Qui Nous Glacent

from by extravague

/

lyrics

Nous marchons toi et moi dans ces rues qui nous glacent
Depuis si longtemps vingt ans au moins et si peu de traces
Dans les veines des éclats de verre et rien qui nous attache
Pas de poids un peu d'air froid qu'aussitôt on recrache

Oh c'était si vain
Cet orgueil face aux matins blêmes c'était si bien

Donne-moi encore de cette came qui nous déchirait si bien
Cet avenir immense et incertain qu'on changeait comme un rien
Des semelles du vent un abribus nous suffisent bien
Encore pour croire qu'un jour on saura tromper le destin

Oh c'était si vain
Cet orgueil face aux matins blêmes c'était si bien

Oh c'était si vain
Cet orgueil face aux matins blêmes c'était si bien
Oh c'était si bien
Cet orgueil face aux matins blêmes c'était si vain

credits

from L'Appel du Vide, released July 1, 2015

tags

license

all rights reserved

about

extravague France

Three guys and a beat lost somewhere in a hall of dashed hopes, endless expectations and obsessive melodies.

contact / help

Contact extravague

Streaming and
Download help